Pictor
 

Que nous écoutions les incantations obscures d’un sorcier congolais aux yeux injectés de sang,
que nous lisions avec ravissement des sonnets mystiques de Lao-tseu
ou que nous saisissions soudain le sens lumineux d’un bizarre conte de fées esquimau,
nous découvrirons toujours la même histoire merveilleusement constante.


Mais quel est le secret de ces images éternelles ?

Joseph Campbell | Le héros aux mille et un visages

 
_MG_0104.jpg

 

LA VEILLEE

De Riad Bouchoucha
Court-métrage de fiction | 24 min

Salim se rends dans le petit appartement familial pour l'ultime veillée funéraire auprès du corps de sa mère. Entre le va-et-vient incessant de personnes inconnues et les coutumes qu'il ignore, le jeune homme ne parvient pas à se recueillir. Lorsque Imad, son frère, arrive et évoque l'enterrement religieux du lendemain, c'en est trop pour Salim.

Avec le soutien
De l’Aide Avant Réalisation | CNC
Du Fonds Images à la Diversité | CNC
De la Région Normandie
De la SACEM
De l’ADAMI

Avec Bellamine Abdelmalek, Salim Kechiouche, Djemel Barek

C’est lorsqu’un membre de la famille décède, lorsque les vivants se recueillent autour du défunt, que les traditions et les rites s’incarnent le plus. Ce récit parle de la façon dont on peut avoir du mal à vivre un deuil au sein d’une famille dans laquelle on se sent comme étranger. Pour incarner cette idée, Salim est volontairement en dissonance avec sa cellule familiale. Il est impossible pour Salim de se recueillir dans cet environnement qui lui est proche mais paradoxalement inhospitalier. Tout le monde se connaît mais Salim lui ne reconnaît presque personne. Tiraillé entre le souhait de s’affranchir des héritages religieux et la douleur qu’il ne peut pas exprimer dans ce cadre étouffant, la solitude du jeune homme est totale.

Comment partager sa peine quand on ne possède pas les rites et les codes d’une communauté dans laquelle on a pourtant été élevé ? A travers ce scénario, il est aussi question de traiter l’héritage laissé par les morts aux vivant dans ce moment si particulier qu’est une veillée funéraire.

 

Sélections Festivals 

Off courts Trouville Hors-compétition Carte Blanche Normandie Images et Programme Made in Trouville

Rencontres Cinéma de Gindou


Produit par Adrien Bretet - Production Qui Vive !

Affiche_PILE_POIL.jpg

PILE POIL

De Lauriane Escaffre et Yvo Muller
Avec Grégory Gadebois et Madeleine Baudot
Court-métrage de fiction | 20 min | 201

Avec la participation de OCS
Avec la participation de TV7 Bordeaux
Avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le CNC
Avec le soutien de la Région Normandie en partenariat avec le CNC et en association avec Normandie Images
Avec la participation du CNC
Avec le soutien de la PROCIREP et de l’ANGOA

Dans trois jours, Elodie passe l’épreuve d’épilation de son CAP d’esthéticienne. Son père, Francis, boucher, aimerait bien qu’elle l’aide davantage à la boucherie. Mais pour l’instant, Elodie a un autre problème : elle doit trouver un modèle. Un modèle avec des poils pour passer son examen.

Diffusions sur OCS ; TV7 Bordeaux

Récompenses 

Prix du Meilleur court-métrage Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez, 2019

Prix du rire Fernand Raynaud Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand, 2019

Grand prix du jury, Prix du public, Prix d’interprétation Madeleine Baudot Festival du court-métrage d’humour de Meudon, 2018

Prix du Public Festival Itinerance d’Alès, 2019

Prix du Public au Festival du film court en plein air de Grenoble, 2019

Festival Tous Courts Mulhouse | Grand Prix et Prix d’interprétations Madeleine Baudot et Grégory Gadebois, 2019

Prix du Public 60ème édition du Festival C’est pas la taille qui compte, Cinéma les 5 Caumartin, Paris 9, 2019

Sacramento French Film Festival, en partenariat avec Unifrance, Prix du Public,2019

Premier Prix du Public au 8ème Festival du Film d’Ascona, Suisse, 2019

Prix de la Meilleure comédie, Meilleure musique de générique, Meilleur premier rôle Madeleine Baudot et second rôle Grégory Gadebois, Mention spéciale décoration et 2ème Prix du public FICOCC Five Continents International Film Festival, Venezuela, 2018


Sélections Festivals 

Palms Springs Short Film Festival, Première en Californie, 2019

RIIFF Festival international de Rhode Island, Etats-Unis, 2019

CoLCoA, French Film Festival, Hollywood, 2019

Printemps français en Ukraine, 2019

Le Cinéma français aujourd’hui au Kazakhstan, 2019

Edinburg International Film Festival, Première en Grande-Bretagne, 2019

Festival Itinérances, Alès, France, 2019

Festival international du court-métrage à Trégueux, Bretagne, 2019 

Festival international du film de Nancy, 2019

Festival court d’un soir de Montréal, Canada, 2019

Highway 61 Film Festival, Pine City, USA, 2019

La Meko International Kurzfilmfestival, Allemagne, 2019

Postira Seaside Film Festival,Croatie, 2019

Festival du Film d’Espalion, Aveyron, 2019


 
Affiche modifiée RVB  DEF.jpg

L’ALLEE DES SIFFLEURS

De Julien Hérichon
Court-métrage de fiction | 23 min | 2017

Avec la participation de France Télévisions
Avec le soutien de la Région Réunion en partenariat avec le CNC
Avec la participation du Fonds Image à la Diversité | Commissariat Général à l'Egalité des Territoires
Avec la participation du CNC Outre-Mer
Avec le soutien de la PROCIREP et de l’ANGOA
L'ADAMI a contribué au financement de ce film

1830, ile Bourbon, Mo est esclave, comme son père, Célestin, dans la plantation de M. Dalleau. C’est enfin le moment venu pour Mo : il doit apprendre à siffler. Au fil des jours, Mo va réaliser tout ce qui se cache derrière cet apprentissage.

Diffusion sur France 3 ; France Ô

Récompenses 

Festival Libres // Emois du Film court et du documentaire | Prix d’interprétation 

Festival Cours, Charlie, courts | Meilleur Réalisateur, Meilleur acteur

Sélections Festivals 

Sélection au Prix Unifrance à Cannes 2018

Festival Tous Courts d’Aix-en-Provence


 

Les productions en cours


LES CROCS

De Sébastien Bardet
Long-métrage de fiction | En écriture

Dans les Alpes, à côté de la frontière italienne, Virgil, et sa femme, Mona, ex-citadins, cultivent des légumes bio et élèvent un cheptel de moutons. Mais leur cloture est régulièrement forcée. 

Virgil apprends que des clandestins circulent à la frontière. Quelques jours plus tard, Virgil croit voir un loup. La gendarmerie lui assure qu’il n’y en a pas dans le secteur. Malgré les mesures de sécurité prises, des moutons disparaissent. Virgil, déterminé à protéger sa future famille et son activité, décide de faire appel à un braconnier local, Merlu, réputé pour son “efficacité”…

 

Avec Les Cros, j’ai choisi de faire le récit de Virgil et de m’interroger sur la force et le poids de la peur, du « tout- sécurité » dans notre société. La chasse au loup dans mon scénario ne constitue que le ressort de la narration. J’ai souhaité que cette battue commence par celle d’un loup et de sa meute, puis se transforme, par surprise et malgré les personnages, en chasse au clandestin. Ce qui m’intéresse à travers ce biais, c’est d’y questionner nos organisations sociétales, leurs valeurs, leurs modèles antagonistes et la violence que cela provoque.

Sébastien Bardet


SECOND TOUR

De Maxime Cappello
Court-métrage de fiction | En financement

Le 21 avril 2002, Jean-Marie Le Pen arrive, avec 17% des voix, au second tour de l’élection présidentielle, la France est sous le choc. Enzo, quatorze ans, fils d’immigrés italiens, n’y connait rien en politique. Pour lui, la seule chose qui compte, c’est approcher la fille la plus sexy du collège, Emilie, militante FN, pour coller coute que coute des affiches avec elle.

Capture d’écran 2018-01-20 à 13.47.17.png
 

Cette élection présidentielle de 2002 aurait pu être une formidable occasion pour que deux France se rassemblent. Deux camps antagonistes, qui ne semblaient plus vivre dans le même pays, se sont fait face. Hélas, ce rapprochement n'a jamais eu lieu. Le fossé, démarré en 2002, continue encore aujourd’hui de se creuser.

La meilleure façon de revenir sur ces événements est de les aborder à travers la fiction. C'est pour cette raison que cette histoire raconte le récit d'un amour impossible. Un couple de « Roméo et Juliette », entre les deux tours des élections de 2002, à la lisière de ces deux France ennemies.

Le Second tour est un récit d'apprentissage, un film sur le passage de l’enfance à l'âge adulte. Enzo y apprend à fumer et à embrasser mais découvre aussi l'existence de classes sociales qui s’opposent. Enzo découvre un monde nouveau aux côtés d’Émilie : un quotidien fait de difficultés scolaires, de chômage, de grèves et de déclassements. La dimension romanesque du film permet à la fois de densifier le récit et la trajectoire des personnages, mais aussi de traiter toute la tension politique, sociale et citoyenne de cet entre-deux-tours historique.

Maxime Cappello


 

ET APRES

de Chloé Ponce-Voiron
Court-métrage de fiction | En financement

A Paris, Clélia et Thamila, dix-neuf ans, vivent dans un foyer qui héberge des jeunes femmes qui ont subies des agressions sexuelles. A l’accueil, un courrier du Tribunal attends Thamila, mais celle-ci n’ose pas le lire. Clélia, sa meilleure copine, l’ouvre et découvre avec effroi que la plainte pour viol déposée par son amie est classée sans suite.

Avec le soutien de FIT une femme un toit


LE BOUQUET DE LA MARIEE

De Camille Bialestowski
Court-métrage de fiction | En financement

Laetitia, la quarantaine, coiffeuse à domicile, est divorcée depuis peu. Garde alternée oblige, elle emmène son fils Bilal, sept ans, à son ex-compagnon, qui a refait sa vie avec une autre femme. Ce mauvais moment passé, Laetitia, qui se retrouve seule, va coiffer Gisèle. C’est une cliente de quatre-vingts ans qui n’a jamais pu revoir son amour de jeunesse, Mohand, qu’elle a dû quitter de force. Emue par son histoire, Laetitia en fait une affaire personnelle : elle embarque Gisèle dans sa voiture pour retrouver Mohand.

 

Avec Le Bouquet de la mariée, j’ai tout simplement l’envie de faire le portrait d’une femme, Laetitia, la quarantaine, quelques mois seulement après son divorce. Ce qui m’intéresse, c’est la transformation intérieure qui s’opère chez Laetitia.

 Comment vivre cette nouvelle organisation lorsque la famille que l’on a construite n’existe plus ? Comment se reconstruire ?

Avec ce récit, je m’efforce d’explorer les difficultés de rebâtir une confiance en soi et de parvenir à s’affirmer avec un certain apaisement. Tel un road movie, j’ai décidé d’inscrire un certain nombre de séquences dans le véhicule de Laetitia. La promiscuité de l’habitacle d’une petite voiture est propice à l’expression de l’intimité tout en exacerbant les émotions que traversent les personnages. Face à Laetitia, j’ai placé Gisèle, une femme de quatre-vingts ans, dont l’histoire d’amour de jeunesse fait écho à Laetitia et à son propre vécu.

Camille Bialestowski


LES SABOTEURS

Mini-série | En écriture

Au petit matin, sur un plateau de campagne française, dans un petit village de vielles pierres, Mathieu, 34 ans, avec huit de ses camarades, est arrêté par la toute nouvelle police de la lutte antiterroriste. C’est Eric, 31 ans, qui dirige d’assaut de l’épicerie du hameau. Le groupe de Mathieu est soupçonné d’avoir saboter des lignes TGV, quelques jours plus tôt. Quelques semaines plus tard, à Paris, Marina, 32 ans, substitut du procureur de la République, rassemble les pièces à conviction en vue de la procédure judiciaire préparée provenant de ce groupuscule dit « d'ultra-gauche, mouvance anarcho-autonome  ». Mathieu est le principal accusé. 

Ces trois jeunes gens vont chacun tout mettre en oeuvre pour voir triompher leurs idéaux respectifs : la sécurité, la légalité ou la liberté.

 

Inspiré de faits réels :

Julien Coupat est arrêté par la police antiterroriste avec neuf autres personnes et mis en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le sabotage de lignes de TGV du 8 novembre 2008. Les personnes arrêtées sont désignées par la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie comme appartenant à un groupuscule dit de « l’ultra-gauche, mouvance anarcho-autonome2 ». Les enquêtes policières et judiciaire se révèlent être un fiasco. Le procès médiatique va faire la lumière sur une affaire d’Etat.


PRIMITIVE

De Laure Duchet
Court-métrage de fiction | En écriture

C’est l’été, il fait chaud. Louise, trente ans, est enceinte de huit mois. Les derniers examens lui révèlent qu’elle peut accoucher à tout moment. A cette annonce, Louise s’isole chaque jour un peu plus. 

 

Dés les premiers instants de ma grossesse, mes sensations physiques ont été décuplés. Mon rapport au monde est soudainement devenu différent. Il se résumait presque à un seul statut : j’étais devenue une « femme-enceinte ». Mon entourage, ma famille, même des personnes inconnues que je croisais dans la rue me renvoyaient cette image d’épanouissement et de bonheur que revêt la grossesse. Mais à l’intérieur de moi, j’avais envie de crier. J’aimerais que le spectateur plonge dans la psyché de Louise, dans ses angoisses, dans sa perception déformée de la réalité. 

Laure Duchet